Synthèse des rapports des 16 Jours d’activisme.

Lundi, 29 Juillet 2013 12:22
Imprimer

1. L’ONG Plan-Vert

A l’occasion des 16 jours d’activisme contre les violences à l’égard des femmes 2012, l’ONG Plan Vert a exécuté avec l’appui financier du ROFAF, une campagne de sensibilisation et de communication sur les violences faites aux femmes dans le 5e Arrondissement de Niamey, financé par le ROFAF. L’objectif principal dudit projet était de contribuer à la lutte contre les violences faites aux femmes dans les quartiers périphériques de l’Arrondissement V, à travers la formation des leaders et des actions de sensibilisation à l’endroit des populations. Sa mise en œuvre a permis de :

2.  GIRCAFEM :

Dans le cadre de la campagne de 16 jours d’activisme contre les violences à l’égard des femmes, du 25 novembre au 10 décembre 2012, dont le thème de la campagne de cette année est : « De la paix chez soi à la paix dans le monde : Défions le militarisme et arrêtons la violence faite aux femmes ! » le Groupe International pour le Renforcement des Capacités Féminines (G.I.R.CA.FEM) au Togo a avec l’appui financier du ROFAF le projet intitulé: « 16 jours de campagnes de  sensibilisation dans les commissariats et camp de gardiens de préfecture de la ville de Tsévié » dans la préfecture du Zio.  Les activités du projet ont consisté à organiser au premier jour, le lancement officiel à l’hôtel Saint Georges de la ville de Tsévié puis des causeries débats  qui ont porté sur des  thèmes variés tels que:   Les formes de violences faites aux femmes, Les causes et conséquences de violences faites aux femmes, Les recours administratifs et judiciaires, Promotion de l’égalité des Valeurs et complémentarité des sexes.

Plus de 1000 personnes dont 85 Gendarmes et Policiers de la ville de Tsévié ont ainsi été sensibilisé lors de nos 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes. ; Au niveau de la Brigade Motorisée, 9 Policiers ont été sensibilisé ; au Commissariat de Police de la ville de Tsévié, 21 Policiers ont été sensibilisé ; au Groupement de la Région Maritime, 55 Gendarmes ont été sensibilisé

3.  OPD :

Dans le cadre de la campagne des 16 jours d’activisme contre les violences à l’égard des femmes de cette année, l’ONG OPD avec  l’appui financier du  ROFAF a exécuté le projet intitulé : HALTE AUX VIOLENCES FAITES AUX FILLES ET FEMMES DANS L’ARRONDISSEMENT DE  OUEDO (Commune de Calavi)

Sa mise en œuvre du projet a permis de  sensibiliser la population sur :

- La violence perpétrée par les acteurs de l’Etat.

- La violence domestique et le rôle des armes légères.

- La violence sexuelle pendant et après un conflit.

300 personnes au moins ont pris part à cette séance de sensibilisation.

4.  ACAD

Dans le cadre de la célébration de la Journée Internationale pour l’élimination des Violences à l’égard des Femmes  et des 16 jours  d’activisme, l’association Action Communautaire pour l’Appui au Développement au Togo (ACAD-Togo)  en collaboration avec  le Réseau des Organisations Féminines de l’Afrique Francophone (ROFAF)  a organisé une campagne de sensibilisation et d’information sur les violences faites aux femmes. Les activités se sont déroulées à Lomé et à Tsévié du 25 novembre 2012 au 7 décembre 2012 sous le thème : « Violences  sexuelles faites aux femmes et aux jeunes filles : je dénonce ! »

Lors de l’exécution du projet, cinq (5) activités ont été menées

Trois activités ont été réalisées  à Tsévié à savoir : la sensibilisation à l’Eglise, la soirée culturelle de sensibilisation sur les violences faites aux femmes et aux jeunes filles et la causerie éducatives auprès des apprentis couturiers. Les deux autres activités  ont été faites à Lomé et se sont portées  également sur la sensibilisation  mais aussi par  un atelier de formation à l’endroit des conseillers psychosociaux.

Environ deux mille (2000) personnes dont la majorité sont des femmes et des jeunes filles.sont grâce à ce projet, plus informées et sensibilisées aux problèmes de violences dont elles sont victimes. Les conseillers psychosociaux formés sauront les suivre efficacement au niveau de nos différentes antennes pour une meilleure prise en charge.

5.  DEI-BENIN

Conformément au contrat de financement signé entre le Réseau des Organisations féminines d’Afrique francophone (ROFAF) et Défense des Enfants-International (DEI-BENIN) dans le cadre du Projet « Lutte contre les violences sur les femmes pour la promotion de la paix dans le 3ème arrondissement de Ouidah - Marché de Kpassè», a organisé une campagne de sensibilisation à l’endroit des femmes du marché Kpassè du 3ème arrondissement de Ouidah, sur les droits de la femme et la promotion de la non violence a été organisée à Ouidah  les 29  et 30 novembre 2012. Ce projet est élaboré dans le cadre campagne des 16 jours d’activisme contre les violences a l’égard des femmes, édition 2012.

L’Objectif général est de « sensibiliser les populations, en particulier les femmes, pour les droits de la femme et la promotion de la non violence, avec un deuxième objectif, aussi noble, qui est la nomination des femmes et d’hommes ambassadeurs de paix qui est caractérisé par la délivrance d’étiquettes d’ambassadeurs de paix à chaque participant de cette activité. »

6.  CCoFT

Dans le cadre des 16 jours d’activisme de lutte contre les violences faites aux femmes, le CCoFT a organisé, le samedi 22 décembre 2012 au CEG d’Agoè  Cacavéli,  une journée de sensibilisation  à l’intention de la population. La rencontre a porté sur le thème : « journée de sensibilisation des femmes et jeunes filles d’Agoè Nyivé à préserver leur intégrité physique dans la vie quotidienne ».

Cette journée de sensibilisation qui se voulait un moment de partage avec des femmes, des jeunes filles et des hommes de la base s’est déroulée essentiellement en langues locales (éwé et cotocoli). Les interventions faites en français ont été traduites en éwé.

Les objectifs poursuivis par le projet étaient les suivants :

- Mesurer le degré de connaissance que les cibles du projet ont de ce concept.

- Faire connaitre à ceux-ci l’existence des seize jours d’activisme de lutte contre les  violences faites aux femmes.

- Apprendre à la population à reconnaitre les violences faites aux femmes.

- Faire admettre à la population la nécessité de lutter contre de telles violences et de mener la lutte effectivement.

- Indiquer aux bénéficiaires les moyens de lutte dont ils disposent contre ces violences.

7.  AJHB :

L’Organisation d’Assistance aux Jeunes Handicapés du Bénin (AJHB) a organisé une sensibilisation de proximité à l’endroit de 31 personnes handicapées (les femmes et leurs maris) sur « les violences faites aux femmes dans la commune de Cotonou » dans le cadre de la campagne16 jours d’activisme contre les violences à l’égard des femmes afin d’améliorer la mise en œuvre des divers instruments et d’éclairer les femmes et les jeunes filles en Afrique.

Les principaux thèmes abordés ont porté sur la présentation du thème international des 16 jours d’activisme contre les violences à l’égard des femmes de 2012, « de la paix chez soi à la paix dans le monde : défions le militarisme et arrêtons la violence contre les femmes ; de la loi N°2011 – 26 portant prévention et répression des Violences Faites aux Femmes aux Bénin ; le Droit à la succession ; les voies et recours pour trouver une solution fiable à ces préoccupations.

8.  ARSF :

Pour célébrer les 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes de 2012, l’ONG Actions pour la réinsertion de la Femme (ARSF) a organisé une séance de sensibilisation

« DES AUTORITES POLITICO-ADMINISTRATIVES ET LEADERS LOCAUX SUR LES VIOLENCES JURIDIQUES FAITES A LA FEMME SPECIALEMENT CELLES LIEES A LA SUCCESSION ET AU FONCIER DANS LE TERRITOIRE DE MWENGA, PROVINCE DU SUD- KIVU EN RD CONGO ». 25 personnes issues des autorités politico-administratives (police, armée, chefferie, groupements, tribunal de paix), des confessions religieuses, des écoles, des associations féminines ont bénéficié de cette sensibilisation.

L’ARSF a également animé trois (03) émissions de lutte contre les violences juridiques faites aux femmes, spécialement dans la succession et le foncier ont été diffusées à la radio Ngoma ya Kivu (RTNK), antenne de Mwenga.

L’ARSF a aussi renforcé les capacités de 30 personnes sur « Comment capitaliser les droits reconnus légalement  à la femme : défi à relever » avec la collaboration des agents du bureau territorial de Genre Femme et Enfant. L’objectif de cette session de formation était de doter ces femmes de textes juridiques  clés reprenant les différents articles relatifs aux droits successoral et foncier dont elles peuvent se servir de référence en cas de besoin.

Un mémorandum de 4 pages dénonçant le traitement dont sont victimes les femmes en matière de droit successoral et foncier a été rédigé et déposé en 86 exemplaires auprès des responsables des services étatiques, cadres de base, des autorités coutumières et des membres de l’Institution corporative appelée BWAMI

Une conférence-débat sur le thème « Participation à la gestion de la chose publique » animée par Madame Solange Lwashiga, Secrétaire Exécutive du CAUCUS des Femmes Congolaises du Sud-Kivu pour la Paix, a réuni 25 femmes venues de différentes collectivités (chefferies et secteurs) du territoire. Ces femmes ont également procédé à une échange d’expériences en matière de violences juridiques subies.

9.  AMEM :

Dans le cadre de la campagne « 16 jours d’activisme contre les violences à l’égard des femmes » l’Association Aide à la mère et à l’enfant Malheureux a organisé une séance de sensibilisation des responsables de classe des collèges de l’arrondissement de Godomey sur les violences faites aux filles en milieu scolaire à l’intention des principalement les responsables de classe des collèges de l’arrondissement de Godomey AJHB

10.  REFED/S :

Dans le cadre de la campagne des 16 jours d’activisme contre les violences à l’égard des femmes de l’année 2012, le REFED/S a exécuté le un projet dénommé «Actions pour minimiser les violences à l’endroit des femmes pendant 16 jours dans la Région des Savanes du 25 novembre au 10 décembre 2012 ».

35 chefs de cantons identifiés selon l’ampleur des cas de violences rencontrées dans leurs localités depuis 2010, ont été conviés à une rencontres-débats. Le thème développé au cours de cette rencontre est « Quelle synergie pour lutter contre les mariages précoces, forcés et par échange dans la Région des Savanes ». Cette rencontre a été meublée par plusieurs communications portant respectivement sur les « Causes et conséquences des mariages dits forcés dans la Région des Savanes », « Déperdition scolaire due aux mariages forcés » et « les actions à mener pour lutter contre ces violences ». Ces communications ont été suivies d’une série de question-réponse à la suite de laquelle l’assistance a été exhortée à combattre les mariages forcés.

11.  CLEF :

L’ONG Cercle de Liaison et d’Entraide Féminine  (CLEF), pour commémorer les 16 jours d’activisme contre les violences à l’égard des femmes a exécuté le projet intitulé : « sensibilisation sur la non-violence envers les femmes ».

La formation de jeunes défenseurs des droits de la femme et une sensibilisation sur la violence faite aux femmes et le thème de la journée internationale du SIDA ont été les principales activités de ce projet.

Environ 20 étudiants de l’Université de Lomé ont pris à la formation des jeunes défenseurs des droits de la femme. Grâce aux différents thèmes développés (situation actuelle des violences faites aux femmes  au Togo ; les outils de défenses des droits humains, celle de la femme en particulier ; les nouvelles orientations en matière du VIH/SIDA, Zéro décés lié au VIH/SIDA), ils ont été outillés pour se lancer dans l’activisme en faveur de la cause des droits humains essentiellement celle de la gent féminine.

Lors de la séance de sensibilisation, des présentations axées sur les violences faites aux femmes surtout en milieu rural, semi-urbain et les nouvelles orientations en matière de VIH/SIDA ont été effectuées au public qui en étant vraiment satisfait. L’audience composée á 75% de femmes a  suivi avec intérêt les exposé et a pris part activement à la de questions-débats a suivi les présentations avec des échanges sur la situation de la gent féminine dans le canton ; une situation qui s’avère être alarmante avec des cas de violences et surtout un accès au système de santé pas développé. Les activités ont pris fin aux environs de 14 H avec les mots de clôture de la présidente de CLEF, Mme LOGOSU TEKO kokoè Mawulolo et du chef- régent qui a remercié les femmes de leur engouement et patience.

En vue de laisser des traces pérennes, le comité a  eu á distribuer á l’audience des gadgets spécialement des T-shirts et foulards á l’effigie de la campagne et des préservatifs. Une collation de fin a aussi été offerte aux participants.

12.  HD :

Dans le cadre de la campagne des 16 jours d’activisme contre les violences à l’égard des femmes de l’année 2012, l’Association Horizon Développement, a organisé une activité de sensibilisation sur la violence basée à l’endroit de la population de Tchékpo-Dédékpoè dans la préfecture de Yoto. Environ 500 personnes ont pris part à la séance de sensibilisation. Ces personnes ont suivi un sketch titré « violences faites aux femmes dans nos communautés », présenté par le club Lumière de ladite localité.

L’assistance a également eu droit à deux exposés, l’un portait sur les formes de violences auxquelles sont confrontées les femmes et l’autre sur le thème de la campagne des 16 jours d’activismes contre les violences à l’égard des femmes 2012.

13.  ALB

Lors de la campagne des 16 jours d’activisme 2012, l’Association La brique a exécuté le projet intitulé « Paix à l’Actif des femmes et Fillettes au Foyer et Ailleurs (Projet : PAFFA) ».

Trois conférences débats ont été organisées dans les écoles avec l’assistance des responsables communautaires et au Collège Sinaï de Kara Tomdé afin de les informer sur les violences faites à l’égard des femmes/filles.