Israël: les femmes ultra-orthodoxes exigent des représentantes aux élections

Mercredi, 28 Janvier 2015 20:53
Imprimer

Une page Facebook a rassemblé 3000 personnes qui demandent du changement dans les partis orthodoxes.  Pour la première fois dans l'histoire électorale israélienne, les femmes ultra-orthodoxes exigent des partis religieux qui les représentent d'intégrer des femmes dans leurs listes, menaçant de boycotter les élections en cas de refus, a rapporté vendredi le site israélien Ynet.

"Le temps est venu pour nous de recevoir le respect que nous méritons en tant que gagne-pain et patrimoine du monde de la Torah, sous la forme d'une représentation féminine appropriée dans les listes ultra-orthodoxes. Nous respecterons toute représentante féminine que vous choisirez et nous la considèrerons comme notre émissaire, l'émissaire de 50% de vos électeurs", ont déclaré ces femmes dans une lettre ouverte aux dirigeants des partis ultra-orthodoxes de Shas et Judaïsme de la Torah unifiée.

"Pas de vote sans représentation", ont martelé ces femmes juives ultra-orthodoxes sur la page Facebook du même nom, "aimée" par plus de 3.000 personnes qui exhortent les femmes à boycotter les factions haredis (ultra-orthodoxes) aux prochaines élections, convoquées le 17 mars, suite à la dissolution cette semaine de la coalition israélienne.

Parmi les signataires de la lettre, des candidates potentielles ont fait entendre leur voix, comme Racheli Ibenboim, 29 ans, membre du groupe hassidique Ger de Jérusalem, nommée récemment à la mairie par le parti du Foyer Juif. Ibenboim a dû quitter son poste après avoir reçu des menaces.

De son côté, la militante Esty Reider-Indorsky, 42 ans, a affirmé qu'elle ne voterait pas pour un parti ultra-orthodoxe aux élections à venir, même si depuis ses 18 ans, son vote a toujours été fidèle au Judaïsme de la Torah unifiée.

Source: i24News